Autoportrait rouge Eric Clément-Demange
Autoportrait dans la baignoire // Tirage papier // Encre rouge // Traçages au couteau

Je suis arrivé à la photographie par hasard et j’ai oublié comment j’ai commencé à utiliser des couteaux et pourquoi j’ai utilisé l’encre rouge.

J’ai suivi des études d’histoire et je me suis spécialisé dans la constitution de la mémoire militaire.

Je n’ai pas su pourquoi j’ai travaillé les photographies avec des couteaux et le rouge jusqu’à ce que je me rende compte que le sujet autour duquel je tournais était la mémoire, sa trace et sa disparition. Comment pouvait-on la garder? Comment l’oubliait-on? Le passage de l’individu à un ensemble humain, à un groupe humain, qui, aussi, pouvait perdre sa mémoire. Son identité. Sa personnalité.

J’ai eu le besoin, dès le début d’expérimenter sur le tirage photographique. Je ne sais pas pourquoi je continue à travailler mes photographies, à les fragmenter, à les déstructurer, à les découper. J’aime ce contact direct que j’ai avec la photographie. La photographie que j’enduis d’encre rouge, la photographie que je lacère ou que je grave au couteau. C’est très minutieux. C’est très long. C’est inconfortable.

C’est un travail pour myope. Et je suis très myope. C’est un travail pour moi. Je m’isole dans de la musique. Je suis seul et je travaille dans un univers qui m’est familier. C’est ce qui me permet de graver en toute quiétude. Un cocon dans lequel je m’isole du monde. Mon monde n’est pas tranquille. Je m’isole d’un monde intranquille pour un autre monde intranquille qui est le mien. Telle est la différence.

La création est un exercice étrange qui n’est pas toujours confortable. On se met dans une sorte de déséquilibre dans lequel on trouve un certain confort. On connait les moindres recoins de cet univers qui est si personnel. Et dans lequel on retrouve ce que l’on pensait perdu. Je suis seul avec mon couteau et je grave avec minutie mon papier photo ou la plaque d’aluminium. Mais ça me plaît…

Je suis toujours étonné de la réception des photographies que j’expose. J’ai mon explication mais je reste à l’écoute de ce que l’on me raconte, des histoires qui prennent naissance dans l’esprit des spectateurs.


Trace / Mémoire / Oubli / Disparition /Retrouvailles /
Histoire / Société / Politique /
Détérioration / Désagrégation / Déstructuration / Déformation / Transformation / Effacement /
Couteau / Lignes / Gravure / Traits / Lignes /
Contours / Grilles / Lignes /
Griffures / Instinct / Spontanéité / Violence /
Précaution / Attention / Tension / Sillons /
Encre / Rouge / Sang / Délavé / Liquide / Sec /
Coulures / Puissant / Sanglant /
Amoureux / Passionné / Colère / Minutie /
Slogans / Écrits / Parole / Poésie /
Martial / Déception /
Dessin / Formes / Géométrie / Lettres /
Visages / Dictateurs / Arbres / Panoramiques /
Découpages / Horizontal / Vertical / Monumental /
Aluminium / Verre /
Construction / Corruption / Implosion / Reconstitution / Reconstruction / Déconstruction / Destruction / Reconstruction /
Explosion / Destruction / Reconstruction /
Brutalisation / Tension